EN FR

Défense de fêter la Saint-Valentin

Ou comment jouer au chat et à la souris avec la police religieuse

La Saint-Valentin est traditionnellement le jour où les couples célèbrent leur amour. Dans les semaines qui précèdent le 14 février, les magasins se parent de rouge : cœurs, ours en peluche, bouquets de rose, boîtes de chocolat sont dans toutes les vitrines. Cupidon fait sa loi, ou plutôt le consumérisme tant la fête ne semble avoir d’autre raison d’être que le profit. Certains comptent les jours qui les séparent de la Saint-Valentin, échafaudant des plans romantiques, quand d’autres n’y prêtent aucune attention voire détestent tout ce qui s’en rapproche de près ou de loin. Pour ces derniers, l’Arabie Saoudite est un véritable havre de paix.

Peu de gens associent la Saint-Valentin à une célébration religieuse ou savent qu’elle a une histoire et une mythologie très ancienne. Cette tradition vient effet d’un rituel païen qui se déroulait du 13 au 15 février pour initier les jeunes filles et garçons à la sexualité. L’Église, sous l’égide du pape Gélase 1 er à la fin 5 ème siècle, a ensuite décidé de remplacer cette cérémonie païenne encore célébrée par une fête religieuse du nom de Saint-Valentin, un prêtre martyr du 3 ème siècle.

Plein feu sur Cupidon

L’Arabie Saoudite interdit toutes les fêtes non-musulmanes. Trouver un sapin de Noël relève du parcours du combattant par exemple. Ce qui est vrai pour Noël, l’est aussi pour le Réveillon, Pâques et bien sûr la Saint-Valentin. Mais la sévérité du régime est variable, certaines années ressemblent à une véritable chasse aux sorcières (ou à Cupidon) alors que d’autres sont plus tranquilles.

La police religieuse est chargée de débusquer tout objet lié à la Saint-Valentin. Dans tout le pays, les magasins susceptibles de vendre des cadeaux pour la fête de l’amour sont inspectés. La police conseille voire ordonne aux commerçants d’enlever tout produit suspect une semaine avant le 14 février. Elle envoie ensuite parfois des officiers en civil pour vérifier si les consignes sont bien respectées. Par conséquent, toutes les roses rouges, les boîtes de chocolat, les cartes kitsch, les cœurs ou la lingerie rouge disparaissent des rayons.

Aux yeux des autorités religieuses saoudiennes, la Saint-Valentin n’est qu’un cheval de Troie visant à « occidentaliser » le pays. La fête va à l’encontre des préceptes religieux du wahabbisme et bien qu’aucune loi ne l’interdise officiellement, une fatwa a été édictée stipulant que la Saint-Valentin est contraire aux enseignements de l’Islam. D’après d’éminents membres du clergé, le Coran s’oppose à toute célébration d’une fête non-musulmane. Ceci a conduit les autorités à bannir la fête des amoureux et toute la quincaillerie qui l’entoure.

Pour ne rien arranger à l’affaire, la Saint-Valentin serait censée promouvoir les relations sexuelles avant le mariage. En tant que célébration de l’amour, ce jour est donc logiquement associé à l’acte de « faire l’amour ». En plus, les autorités essayent de rappeler à cette occasion que chaque musulman doit aimer Dieu avant tout et ne doit pas se fourvoyer dans ce genre de célébration décadente étrangère à la culture saoudienne.

Jouer au chat et à la souris

Mais, il existe toujours des moyens de contourner l’interdiction de la Saint-Valentin. Les plus prévoyants achètent leur cadeaux à l’avance, car les produits sont enlevés de la vente seulement une semaine avant le jour J. D’autres s’arrangent pour obtenir ce dont ils souhaitent au marché noir. Quelles que soient les restrictions en Arabie Saoudite, il existe toujours un moyen de les esquiver. Par exemple, il est toujours possible de trouver des bouteilles d’alcool alors pour un bouquet de roses … En fait, certains commerces gardent les cadeaux interdits dans leurs réserves, pour les vendre en douce aux clients qui les demandent. Ce marché parallèle, comme les autres, est extrêmement lucratif. Pendant cette semaine le prix des roses est double ou triple. Et puis, autre option, la police religieuse n’inquiète pas les fleuristes des hôpitaux où il est toujours possible de trouver les roses rouges tant désirées.

Redécouvrir la Saint-Valentin

La Saint-Valentin ce n’est pas seulement l’occasion d’acheter un cadeau à sa chérie mais aussi celle de démontrer son amour. Et, avec tous ces obstacles, les couples saoudiens qui veulent fêter l’évènement doivent faire preuve de créativité et d’abnégation.

Par exemple, certains couples s’offrent des cadeaux symboliques avec comme seule condition que l’objet soit de couleur rouge. Cela donne lieu à des situations cocasses. Pour d’autres couples, c’est l’occasion de préparer un plat avec seulement des ingrédients rouges : des tomates, des fraises, des navets, des betteraves. Des maris attentionnés achètent des roses en plastique à l’avance pour confectionner un bouquet, quand d’autres ramèneront n’importe quel type de fleur rouge, rose ou violet. Les plaquettes de chocolat aux emballages rouges de marque KitKat ou Maltesers pourront aussi faire l’affaire à la place de la traditionnelle boîte en forme de cœur. Les cartes artisanales et les cadeaux confectionnés chez soi peuvent remplacer les articles vendus dans le commerce. Au final, c’est le geste qui compte et une création personnelle venant du cœur fera plus d’effet qu’un cadeau acheté au hasard dans un magasin.

En Arabie Saoudite, la Saint-Valentin est une fête beaucoup plus intime qu’ailleurs, célébrée en privée mais jamais en public. C’est aussi un jour où la police religieuse et les récalcitrants jouent au chat et à la souris. De manière ironique, l’interdiction permet de redécouvrir la vraie valeur de cette journée : l’amour, et non le consumérisme.

(Visited 72 times, 1 visits today)

Leave a Reply